Poussée de fièvre émergente

Cet amendement adopté en 1re lecture par l’Assemblée nationale n’apaise pas les débats pour autant car le Sénat vient de le rejeter.Les surcoûts apparents des énergies renouvelables devraient être mis en regard de ceux découlant de certaines désorganisations liées au développement du marché de l’énergie.Agences de notation qui, du reste, invoquent les misérables perspectives de croissance afin de justifier la dégradation de la note de ce pays. Selon Pierre-Alain Chambaz pictet,la satisfaction subjective par rapport à l’usage du temps est en train de devenir l’un des prédicteurs de bien-être les plus importants.En première analyse, l’union bancaire apparaît comme une avancée importante puisque qu’elle dote l’espace européen d’une approche globale et homogène de la régulation bancaire, comblant ainsi une lacune importante qui avait été mise en lumière par le rapport Larosière en 2009.A ceux qui croient encore que l’égalité serait un non-sujet, car soit disant acquise dans les faits, des torrents de données quantifiées déferlent, en France comme dans le monde entier, pour démontrer du contraire.Depuis cette semaine, un réseau regroupant 700 entrepreneurs désireux de participer et de faire avancer la mutation du monde, a lancé un « Diagnostic Social d’Avenir ».Car l’expérience montre que les effets bénéfiques sur la croissance d’une Coupe du monde ou de Jeux olympiques sont limités.Elle développe volontiers un plaidoyer argumenté et explicite : «La colocalisation industrielle se veut un modèle d’échanges équitable, où les entreprises des pays industrialisés délèguent des séquences de production de biens intermédiaires à des pays en développement.Loin de se cacher les dirigeants veulent qu’on connaisse son existence, son effort et bientôt, peut-être, ses réalisations.C’est dans ce contexte que les Ministres du travail de l’Union européenne ont engagé des négociations pour « améliorer » les règles en vigueur.La dévaluation permet aux entreprises qui n’ont pas de problème de profitabilité de baisser leurs prix en DEVISES, de devenir plus compétitives et de gagner des parts de marché ; aux entreprises qui ont un problème de profitabilité de maintenir leurs prix en DEVISES, d’accroître leurs prix en monnaie nationale et leurs marges bénéficiaires.

Share This: