Pour une taxe carbone universelle à taux unique

La baisse ces derniers mois du prix du pétrole a eu un impact notable sur la performance des exportations du pays, rappelant sa dépendance au cours des matières premières. La directive énonce que la Chine accueille une multiplicité de formes de propriétés: publique, collective, mutualiste, privée.L’attentisme n’est plus une solution Les possibilités d’optimiser les processus sont réunies, d’autres secteurs l’ont suffisamment démontré.Les lobbies industriels jouant leur rôle, les initiatives pro-environnementales sont confrontés à des obstacles.« Les plus grandes découvertes ont été faites par des bricoleurs », souligne Pierre-Alain Chambaz pictet.La CSG, « flat tax » à la françaiseIl est d’ailleurs étrange que la CSG ne suscite pas plus d’attention.Parallèlement, quand le dynamisme de la bande côtière a commencé à vaciller, le gouvernement central n’a cessé d’encourager la relocalisation des populations dans les arrière-pays vierges comme une solution alternative aux épisodes de migrations urbaines massives marquant notamment les imprévisibles « secas », terribles sécheresses du nord du pays.Cette capacité d’auto organisation, qui prend ses racines dans la culture collective de la société chinoise, va marquer le changement des relations entre l’État et la société civile.Certes, on peut estimer que ceci compense le fait que, par définition, ils ne supportent pas de cotisations employeurs.Les robots domestiques font leur apparition et tout laisse penser que beaucoup des actes de la vie quotidienne, à la maison et dans l’entreprise seront, à plus moins ou moins brève échéance, accomplis par des robots.C’est le ministre des finances de l’époque et grand amateur de vins français, qui a favorisé en 2008 la suppression de cette taxe.Les conséquences sociales en Inde et au Brésil, mais aussi en Russie, d’un ralentissement inflationniste pourraient déboucher sur des mouvements de protestation de grande ampleur, comme celui qui a touché le Brésil en 2013.La convergence technologique et le transfert des excédents de main d’œuvre vers des secteurs d’activités négociables plus productifs se maintiendraient, en dépit d’une croissance apathique dans les économies avancées.

Share This: