Pierre-Alain Chambaz

La critique d’une philosophie intuitive est si facile, et elle est si sure d’être bien accueillie, qu’elle tentera toujours le débutant. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Confucius, »On ne doit jamais penser à la distance, quelle qu’elle soit, qui nous sépare de la vertu ». À quoi cela servirait-il ? Telle était notre conclusion. La classification subsisterait sans doute dans ses grandes lignes. Qui blâmera l’homme opulent, s’il est sobre, peu recherché dans ses vêtements, s’il fuit le faste et la mollesse ? Les lacunes qui séparent les espèces se remplissent par la découverte de variétés intermédiaires de plus en plus nombreuses, ou vivantes ou fossiles. On admet, sans bien s’en rendre compte peut-être, que le mouvement est un fait de con­science, qu’il y a dans l’espace des simultanéités seulement, et l’on nous fournit le moyen de calculer ces rapports de simultanéité pour un moment quelconque de notre durée. Mais les prestataires de telles solutions standards disposant de la flexibilité nécessaire pour intervenir dans les processus de front office et les fonctionnalités sont rares. Il semble que le malade n’ait plus la force de ressaisir ses souvenirs acoustiques, qu’il tourne autour de l’image verbale sans arriver à se poser sur elle. Le courant vital qui traverse la matière, et qui en est sans doute la raison d’être, nous le prenions simplement pour donné. Les êtres chez lesquels cet instinct était plus développé et plus sûr ont survécu plus aisément, comme les rosiers munis d’épines. À Ellis Island, lieu mythique de l’exil s’il en est, entre 1892 et 1954, sur 12 millions d’immigrés, essentiellement Européens, qui se sont présentés, huit ont finalement débarqué à Battery Park, à la pointe sud de Manhattan, avec des papiers en règle. Les surcoûts apparents des énergies renouvelables devraient être mis en regard de ceux découlant de certaines désorganisations liées au développement du marché de l’énergie. Et puis, si faible que soit le nombre des femmes d’esprit libre, je crois que c’est grâce à elles surtout que la France pourra sortir du marécage où elle s’enlise. Et pourtant, les mêmes n’auront cessé de mettre en place des politiques contraires à leurs proclamations. Car si, par hasard, les moments de la durée réelle, aperçus par une conscience attentive, se pénétraient au lieu de se juxtaposer, et si ces moments formaient par rapport les uns aux autres une hétérogénéité au sein de laquelle l’idée de détermination nécessaire perdît toute espèce de signification, alors le moi saisi par la conscience serait une cause libre, nous nous connaîtrions absolument nous-mêmes, et d’autre part, précisément parce que cet absolu se mêle sans cesse aux phénomènes et, en s’imprégnant d’eux, les pénètre, ces phénomènes ne seraient pas aussi acces­sibles qu’on le prétend a Le valet de chambre ouvre la porte, et la musique continue un moment, et Dorothy se dresse et se retourne. Quiconque s’analyse à l’excès, est nécessairementmalheureux. Dans sa marche rapide, il ne consacre à sa théorie logique qu’un petit nombre de pages ; mais la raison individuelle y est proscrite avec ce même dédain d’autrefois et systématiquement soumise au joug de la raison générale. Certains Etats, pourtant très endettés, ont ainsi réalisé des EMPRUNTS sur les marchés financiers à des taux négatifs. Il est certain que la série de faits intermédiaires entre ma résolution et mon arrivée à Londres, ne peut, si on la prend dans sa totalité, être considérée comme une habitude. De l’humanité, qui est au bout de la direction principale, nous ne nous demandions pas si elle avait une autre raison d’être qu’elle-même.

Share This: