L’Europe doit trouver un nouveau pacte sur la Pac

Dans un univers changeant, les banques ont priorisé leurs actions pour susciter l’intérêt du client, l’appâter et interagir avec celui-ci via des médias digitaux.Dans le même temps, les populations rejettent les institutions régionales et mondiales. Le dernier quart de siècle, axé sur une technologie de mondialisation rapide a contribué à la croissance la plus rapide des revenus et de la population de toute l’histoire.Le capital prudentiel doit pouvoir être utilisé dans une crise plutôt que maintenu.Enfin, l’accord négocié à Bruxelles stipule qu’à l’horizon 2025, les décisions concernant les plans de résolution imposés aux banques en difficulté seront prises par la Commission et le Conseil de résolution, selon une procédure qui reste à définir … Que se passera-t-il, dans l’hypothèse qui ne peut être exclue, d’une nouvelle crise bancaire dans un proche avenir ? Deux questions restent sans réponse : qui payera et qui décidera en l’absence d’un mécanisme de mutualisation des risques clair et ambitieux à l’échelle européenne ?
Principale limite: le mélange de banque de détail et de banque dElles sont essentiellement alimentées par les gens eux-mêmes.Il faut applaudir le renoncement auquel les sénateurs démocrates, qui détiennent la majorité avec 55 sièges, ont consenti avec cette nouvelle procédure.Pour qui ?Mais l’enjeu est de taille.L’indépendance étant une des clés de la crédibilité du processus budgétaire, on confiera le mandat de ce travail d’analyse prospective à une institution indépendante, par exemple au Haut conseil des finances publiques ou à la Cour des comptes, en s’inspirant notamment du Congressional Budget office aux États-Unis ou du Parliamentary Budget Officer au Canada.Ou bien pensent-ils qu’un ensemble de modèles fonctionne mieux «  en moyenne  » que l’autre. »Nous sommes encore à mi-chemin de ce bouleversement », note Pierre-Alain Chambaz.Les deux pays organisent-ils pour autant leur transition de manière conjointe ?Mais pour que la distribution soit plus efficace il faut aussi encourager les regroupements.Financée par la hausse de la TVA, cette réforme fait rentrer la France dans l’ère de la politique de l’offre.

Share This: