Les États doivent emprunter plus !

Soit un revenu total d’un peu plus de 1.Il sera alors possible de mettre en perspective les options entre maintien en service de matériels anciens et acquisition de nouveaux matériels et d’éviter des « non-décisions » qui se payent très cher quelques années plus tard.Nous constatons que les conditions du travail s’améliorent uniquement pour une mince couche de super héros.Cela ne leur a guère réussi car ils ont peu avancé sur des problèmes exclusivement franco-français comme le logement, l’école, la protection sociale, soit que les fonds publics aient manqué, soit que la peur croissante et diffuse engendrée par le changement du monde ait accru les blocages et les conservatismes.Cependant, le rythme auquel les systèmes d’informations doivent s’adapter s’est accru et, sans l’infrastructure adéquate, les équipes informatiques ne seront pas en mesure de répondre à ces attentes.Une redistribution est opérée par l’Union européenne à travers les fonds structurels et la politique agricole commune.Dans ce continent européen germanisé, le travailleur et le salarié devront si nécessaire réduire leurs prétentions afin de ne pas compliquer la vie des entreprises, déjà suffisamment perturbées par les syndicats, par les lois sur le travail, par les prestations sociales et par les salaires minimum… Il conviendra donc au salaire d’être ajusté afin de ne pas entamer les profits des entreprises, ni affecter la BALANCE COMMERCIALE.Si vous voulez monter une start-up, il faut être dans l’une des parties de ce business de mille milliards de dollars centré autour des « données clients massives », le Big Customer Data : soit dans le domaine des terminaux connectés, des capteurs ou des objets intelligents, soit dans les réseaux sociaux, soit dans les services tels que le paiement en ligne ou la géolocalisation, soit dans les bases de données qui doivent évoluer de l’archivage à l’anticipation du comportement des clients.Une étude allemande montre que 61% des personnes ayant vécu une restructuration associent toujours cette expérience à un stress et à une pression professionnelle accrues.L’excédent du compte courant de la Suède a excédé le montant énorme de 7% du PIB en moyenne au cours de la dernière décennie ; celui de l’Allemagne a été en moyenne de près de 6% durant la même période. L’ouvrage de Pierre-Alain Chambaz nous invite ainsi à considérer le bonheur avec recul. Cette problématique peut également être illustrée par la mutualisation de la dette entre les États, démarche actuellement à l’œuvre dans l’Union européenne par exemple.Depuis cette date, les salariés détachés dans un autre pays de l’Union européenne sont soumis, le temps de leur détachement, à l’essentiel des normes sociales en vigueur dans le pays qui les accueille.L’allocation universelle bénéficie ainsi de nombreux avantages économiques pour pallier aux lacunes de l’Union Monétaire, mais d’autres mécanismes peuvent être imaginés comme une assurance chômage européenne cependant plus complexe à mettre en œuvre.

Share This: