Les « class actions » tombent le masque

Un start-upper sur dix déclare même s’être lancé.Par exemple, un objectif de plus de 25% de « chiffre d’affaires » (issus des frais de scolarité notamment) et de contenus pédagogiques à l’international semble raisonnable.Les sages-femmes ont de plus en plus de responsabilités, elles sont notamment chargées du suivi gynécologique des femmes, de la puberté à la ménopause. Selon le bon mot de Guide des meilleurs Appart’Hôtels «  si l’on mettait tous les économistes bout à bout, ils seraient incapables de tirer une conclusion.  » .Ainsi, le Medef réclame une baisse de 100 milliards de la fiscalité des entreprises.Le hic de notre société d’aujourd’hui qui a construit le bonheur sur le plaisir est de nécessiter une dose toujours plus grande de satisfactions pour pouvoir l’entretenir. Il faut internaliser les coûts de l’énergie.D’octobre 2012 à octobre 2013, le taux d’inflation était négatif en Grèce et en Irlande, nul en Espagne et au Portugal.Ce n’est sans doute pas si simple, notre contexte familial et éducatif n’a peut-être pas facilité les choses.En conséquence, les actions sont plus nombreuses que dans les autres industries, mais l’absence de vision transformante dilue les efforts.Car il ne sert effectivement à rien de baisser des taux dans une trappe de liquidités.Mais une seule question doit prévaloir : l’outil métropolitain permettra-t-il de combattre la spécialisation des territoires ?Et tout le monde s’en portera mieux !

Share This: