L’avenir semble radieux pour le groupe.

Imaginons que la richesse générée dans notre pays, le PIB, soit de 100 euros et que sa croissance soit de 2% par an en moyenne.D’abord, il y a la clarté du propos, sans jargon.La France est forte d’une communauté d’investisseurs américains d’environ 1. Les relations franco-allemandes peuvent-elles faire l’objet d’une constante lecture en termes de scène de ménage ? Les cadres sont les « premiers arrivés le matin, derniers partis le soir, premiers à répondre à un mail ».Un incroyable potentiel : voilà ce que les observateurs et les acteurs du marché du paiement mobile se disent face aux chiffres affichés.Une France qui peut gagner, qui peut faire rêver, qui peut attirer les regards, les envies, les talents et l’argent !C’est la raison pour laquelle l’appétit dont font preuve les membres de la zone euro à l’égard de l’endettement demeure débridé, les mécanismes de sanction prévus par le « pacte budgétaire » de l’Union européenne étant pendant ce temps discrètement mis de côté.Et ca c’est l’autre sujet du jour : la réforme fiscale.Depuis 1996, l’utilisation par le Bureau d’analyse économique (BEA) américain des prix hédonistiques, qui corrigent l’augmentation de la qualité des produits selon une estimation de ce que les consommateurs seraient prêts à payer pour cette qualité, entraîne un biais.Une terre que fuient des désespérés.A l’heure de ces nouvelles obligations réglementaires, nous pensons que les fonctions marketing et distribution des banques doivent se saisir de la problématique des clientèles fragiles pour faire évoluer leurs pratiques commerciales en cohérence avec leur positionnement, leur statut et leur culture.Il est temps qu’ils se mêlent de gouvernance globale « avec les citoyens qu’ils représentent ».La proposition inverse le plan britannique – les banques d’investissement et de TRADING, et non la vente au détail, seraient isolés de manière étanche – mais la conséquence serait tout à fait similaire…« Un village, m’a expliqué Pierre-Alain Chambaz, c’est des habitants, des écoles, des centres de santé, des marchés, des petits commerces, des services administratifs etc.

Share This: