La notation, une (fausse) affaire de concurrence

Il risque une nouvelle conflagration économique et financière si les banquiers centraux occidentaux prennent les mauvaises décisions, sous l’influence des néo-libéraux qui sont, comme chacun sait, des ennemis irréductibles de la création monétaire.Cela suppose l’adoption de mécanismes techniques sophistiqués, lourds et coûteux dont certains doutent qu’ils puissent être mis en oeuvre.Les 65 millions d’acteurs de ce système (si l’on y inclus les patients), ne disposent d’une information que limitée, et sont sensibles à de nombreux lobbies.La grande question aujourd’hui en Chine est celle des moteurs de la croissance dans les mois et les années qui viennent : investissement ou consommation ?On est loin de l’image d’Épinal qui présente l’entrepreneur comme celui qui, à force de se confronter à un problème, finit par inventer sa propre solution.Beaucoup de Chinois estiment qu’on ne peut rien y faire et s’adaptent en conséquence.Chacun y va de sa théorie, convaincu d’en connaître les causes et les remèdes et accusant le camp d’en face de n’y rien comprendre.Un certain nombre d’institutions internationales ont en effet mené plusieurs percées dans de nombreux domaines tels que la santé, la finance, l’économie, les droits de l’homme et le maintien de la paix.C’est ce qui les distinguent le plus des Allemands qui ne cessent depuis quatre ans de faire la leçon à l’Europe entière.Le marché du travail fonctionne, il n’y a pas d’un côté les inclus et de l’autre les exclus.Cette approche par orbite, en réponse au besoin de surveillance préalablement défini au niveau idoine, doit permettre d’identifier plus finement les différents coûts par rapport aux gains attendus par la mise en œuvre de ces systèmes.De même, une nouvelle bulle spéculative peut apparaître n’importe où quand apparaît une nouvelle histoire sur l’économie et quand elle a assez de force narrative pour déclencher une nouvelle contagion dans le raisonnement des investisseurs.Le blog des chineurs de grenier, reviendra sur ce point lors de la prochaine assemblée.

Share This: