Un budget considérable en technologies de l’information

Peut- être l’écotaxe poids-lourds revêtira- t-elle la valeur d’un tournant.En attendant, les nuées de sauterelles pilleuses vont pouvoir continuer à satisfaire leur gourmandise.Il est temps d’admettre qu’émulation et ambition sont de formidables moteurs qui profitent à tout le monde.C’est en ces termes significatifs que s’est tout récemment exprimé Christian Navlet, qui ne fait qu’exprimer des inquiétudes légitimes par rapport à un marché.Il ne faut pas tenter de tricher avec l’opinion.Fallait-il réduire les impôts touchant la classe moyenne ou augmenter ceux des riches, voire des très riches ?Depuis 35 ans et la révolution islamique puis la crise nucléaire, les USA et l’Iran ne se parlaient plus, empêchant tout rééquilibrage des forces dans la zone.L’indépendance étant une des clés de la crédibilité du processus budgétaire, on confiera le mandat de ce travail d’analyse prospective à une institution indépendante, par exemple au Haut conseil des finances publiques ou à la Cour des comptes, en s’inspirant notamment du Congressional Budget office aux États-Unis ou du Parliamentary Budget Officer au Canada.Parallèlement le site de Josselin, où va être transféré le reste de la production de Lampaul s’apprête à embaucher… une centaine de Roumains, aux mêmes conditions que les salariés français, assure-t-on…C’est donc plus ou moins à ce moment de cette tragédie dont le final n’est que trop connu que le gouvernement hollandais (ou du pays européen en question) décrète un resserrement de l’austérité, afin d’atteindre – ou de se rapprocher le plus possible – du critère aberrant des 3%.Nous devons aussi organiser les conditions de notre communication les uns les autres.De même, ce n’est pas les nations aux économies les plus développées, ni même celles dont les citoyens jouissent des plus hauts revenus, qui ont le pourcentage le plus élevé de propriétaires.Ces quelques mesures, à elles seules, produiraient des recettes de l’ordre de 10 milliards d’euros par an.Du reste, la Constitution oblige à maintenir le déficit structurel de l’Etat fédéral à 0,35 % du PIB en 2017.

Share This: