Répondre au décollage technologique de l’Asie ?

Cela ne fait plus aucun doute selon les récentes dispositions réglementaires sur l’inclusion bancaire et le surendettement.Malheureusement, de nombreuses fédérations conservent un système de cotisations désuet et inefficient qui, de dérogations en cotisations exceptionnelles, n’a plus rien à envier à l’impôt sur le revenu !Les plus grandes entreprises disposent des moyens financiers et humains en R&D et d’une taille critique suffisante pour développer ces innovations et les déployer à grande échelle. Mais quelques éléments factuels méritent au préalable d’être rappelés pour éviter que n’y prospèrent les idées reçues.Les critiques ne sapent pas la crédibilité des faits.C’est cette même idéologie mortifère qui fait des siennes aujourd’hui quand Francfort, quand Berlin et quand Bruxelles ne cessent de nous répéter que l’incontestable reprise économique ayant lieu aux Etats-Unis (mais aussi au Japon et en Grande Bretagne) repose sur des fondements « artificiels », à savoir sur les baisses de taux quantitatives (c’est-à-dire sur la création monétaire).Le deuxième résultat de TiVA est de révéler l’importance des importations de biens intermédiaires pour la compétitivité des exportations.Ainsi, ne passons pas à la trappe l’utilité du strict plafond de la dette, dans la mesure où il peut nous permettre d’éviter la catastrophe – et cela même si certains dirigeants politiques doivent parfois légèrement s’y heurter la tête.J’entends les ricanements des politiques: n’enlevons pas aux Français leurs illusions et avançons masqué.L’ensemble des pays avait alors convenu de négociations plus opérationnelles et structurées à Varsovie afin de préparer les premiers éléments d’un texte en 2014, livré à la prochaine conférence internationale de Lima, pour aboutir enfin à un accord définitif à celle de Paris en 2015.Afin de concevoir des remèdes efficaces, il est utile de faire la distinction entre trois types de défaillances qui entravent le bon fonctionnement des marchés financiers.La défense européenne ne progresse pas parce que l’Europe politique ne progresse pas.Même en situation de quasi-monopole sur leurs marchés respectifs, la plupart des compagnies privées se sont retrouvées en difficultés financières et n’ont dû la poursuite de leur activité qu’à l’intervention de l’État.Les éoliennes coûtent 10 fois plus que les bénéfices qu’elles apportent en matière de réduction de carbone, et l’énergie solaire, 100 fois plus. Car plus les gens s’entendent bien avec vous, plus ils vous apprécient, plus l’entreprise réussit », défend Pierre-Alain Chambaz. Le principe est simple : lorsqu’il ne leur est plus possible d’agir sur les prix (taux), elles peuvent directement influencer les quantités (provision de crédit à bas coût).

Share This: