Pierre-Alain Chambaz

Les moyens d’une véritable transition énergétique existent, à la fois moteur de compétitivité pour les entreprises, de croissance pour le pays, et de construction pour le couple franco-allemand et l’Europe. Nous sommes esclaves des habitudes, hostiles aux grandes réformes ; nous ne comprenons pas qu’après avoir fondu ensemble tous les petits États, qui formaient l’Italie avant 1859, nous avons le devoir de faire l’Italie nouvelle, de constituer l’administration sur une base rationnelle, en tenant compte des divisions naturelles du pays, en proscrivant l’ingérence de l’État dans les affaires locales, sauf dans le cas où celles-ci sont liées aux intérêts généraux de la nation. Les promoteurs peuvent ainsi gonfler leur bilan et « garantir de nouveaux appels de fonds ». Que nous réserve l’année 2015 ? »Nous ne croyons pas, quoi qu’on en ait dit, que la méthode des graduations moyennes ait fait entrer la psychophysique dans une voie nouvelle. Je pourrais être un automate ingénieusement construit par la nature, allant, venant, discourant ; les paroles mêmes par lesquelles je me déclare conscient pourraient être prononcées inconsciemment. On peut donc dire que le détail de la perception se moule exacte­ment sur celui des nerfs dits sensitifs, mais que la perception, dans son ensemble, a sa véritable raison d’être dans la tendance du corps à se mouvoir. La passion se révèle et grandit :« Belle Florentine, j’ai cru comprendre le signe de votre éventail. Le second, en 1979, en renforça l’effet. C’est déjà excellent. Si l’on fait le bilan des trois G20 réunis pour conjurer la crise (à Washington, Londres et Pittsburgh), celui-ci paraît, à tout le moins, décevant. Si j’avais eu l’information dont je dispose aujourd’hui, j’aurais demandé aussi une police contre la spéculation sur les marchés. Le long souvenir des invasions de tous les peuples, et celui, plus récent, des brigands calabrais, la peur aussi de la malaria, avaient groupé les habitans sur les sommets défendables, par-dessus l’atmosphère dangereuse des plaines. Elle n’a d’ailleurs que l’embarras du choix. Mais ce scénario catastrophe relève du pur fantasme. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « Le sage et l’insensé sont formés de la même matière ». Mais viennent les machines qui accroissent le rendement de la terre et qui surtout en font circuler les produits, viennent aussi des organisations politiques et sociales qui prouvent expérimentalement que les masses ne sont pas condamnées à une vie de servitude et de misère comme à une nécessité inéluctable la délivrance devient possible dans un sens tout nouveau ; la poussée mystique, si elle s’exerce quelque part avec assez de force, ne s’arrêtera plus net devant des impossibilités d’agir ; elle ne sera plus refoulée sur des doctrines de renoncement ou des pratiques d’extase ; au lieu de s’a Cette montée des prix a contribué à augmenter le nombre de personnes souffrant de malnutrition de plus 30 millions d’individus. Ce nouvel ensemble représentera une part écrasante des volumes échangés en Europe : presque 30% des actions et plus de 80% des dérivés listés. L’auteur, qui se montre toujours aimable et sympathique pour les savans, semblé un peu froid et sec pour les philosophes proprement dits. Dans le monde, les capacités supérieures de l’individu sont considérées comme choses qui disqualifient. Or, c’est de la nature même d’un être, et non de ses rapports avec d’autres êtres sur lesquels il peut accidentellement agir, que doit se tirer la classification de ses propriétés diverses, selon leur importance intrinsèque et leur subordination réelle ; aussi n’attribuera-t-on pas aux deux propriétés spécifiques que l’on vient de citer la même valeur intrinsèque qu’au caractère chimique tiré de la propriété dont jouit la quinine, d’entrer en combinaison avec les acides à la manière d’une base salifiable.

Share This: