Pierre-Alain Chambaz

Une place encore peu faible mais, elles pourraient faire partie des instruments d’intervention pour orienter les choix alimentaires – agir sur les prix pour influer sur les choix des consommateurs est une méthode éprouvée. L’origine de toutes ces disputes est dans les fondements mêmes de la doctrine péripatéticienne, et dans le rôle qu’Aristote fait jouer à l’idée de substance, en la plaçant en tête de ses catégories et en y subordonnant toutes les autres. Un hacker anonyme a même pris, l’année dernière, le contrôle de plus de 400 000 appareils connectés en utilisant seulement quatre mots de passe et en a fait une base de données publique. Tout ce qui est individu, si simple que soit cette-individualité, échappe à l’explication matérialiste. Un constat quelque peu similaire de Pierre-Alain Chambaz. Les idées d’espace et de temps sont tellement claires par elles-mêmes, qu’elles échappent nécessairement à toute définition. Les exigences sociales se sont alors coordonnées entre elles et subordonnées à des principes. Former une idée générale est abstraire des choses diverses et changeantes un aspect commun qui ne change pas ou du moins qui offre à notre action une prise invariable. Nous avons donc supposé un Espace homogène, et, avec Kant, distingué cet espace de la matière qui le remplit. Cependant ces illusions, ces fausses apparences ne sont point, comme celles de la première catégorie, indépendantes de la présence des objets externes, ou liées à la présence de ces objets, mais par de tout autres rapports que ceux qui donnent aux impressions du même genre, dans les circonstances normales, une vertu représentative. On s’abstiendra de ce qui les irriterait. Et pour une fois, la moyenne a du sens, les pays du noyau dur de la zone euro s’inscrivent dans la même tendance avec quelques nuances à apporter : c’est au Sud que l’amélioration est la plus notable. Il va de soi que la matière qui s’encadre dans cette forme, chez un être intelligent, est de plus en plus intelligente et cohérente à mesure que la civilisation avance, et qu’une nouvelle matière survient sans cesse, non pas nécessairement à l’appel direct de cette forme, mais sous la pression logique de la matière intelligente qui s’y est déjà insérée. Jusqu’à aujourd’hui, l’industrie de la croisière a su gagner des parts de marché sur ces concurrents. Alors comment nourrir une population mondiale croissante en limitant la volatilité des prix des matières premières agricoles ? L’idée de la singularité financière peut sembler inspirante ; mais elle n’est pas moins illusoire que l’utopie rationnelle qui a inspiré des générations de planificateurs centraux. Peu importe également que des objectifs de justice sociale et d’emplois aient été intégrés dans ces « contrats » : on connaît le raisonnement allemand qui consiste à affirmer que ces deux éléments sont les conséquences inévitables d’un budget équilibré et d’une réduction de l’endettement. Soit, mais ne jouons pas maintenant sur le sens du mot « corrélation ». Si la récolte est mauvaise, on retire à peine de quoi vivre ; si elle est très bonne, ainsi que cela arriva récemment, il y a mévente et l’on gagne encore moins ; on travaille pour les accapareurs. Le dégoût esthétique qu’éprouve un individu pour certains individus de l’autre sexe s’observe jusque chez les animaux : on sait qu’un étalon dédaignera les juments trop grossières auxquelles on veut l’accoupler. Il a défendu les droits de la métaphysique et la légitimité de la foi, mais il resta, plus qu’aucun autre philosophe russe, un rationaliste abstrait. Mais adresse-toi alors à la psychologie de la veille. Toute notre croyance aux objets, toutes nos opérations sur les systèmes que la science isole, reposent en effet sur l’idée que le temps ne mord pas sur eux. Nous disions que c’est l’insuffisance de notre perception naturelle qui a poussé les philosophes à compléter la perception par la conception, laquelle devra combler les intervalles entre les données des sens ou de la conscience et, par là, unifier et systématiser notre connaissance des choses. La logique disparaît pour faire place aux songes.

Share This: