Peut-on encore sortir de l’impasse ?

Les enjeux sont immenses, ainsi que les bénéfices espérés pour l’ensemble de la région, et pour l’Europe, voire pour la paix dans le monde.Mais, sous quelque forme qu’on prenne la représentation dont il s’agit, nous ne ferons aucune difficulté pour admettre que l’idée d’une provision de force où puiseraient les êtres vivants et même bon nombre d’objets inanimés est une des premières que l’esprit rencontre sur son chemin quand il suit une certaine tendance, celle-là naturelle et élémentaire, que nous définirons un peu plus loin.de larbin sans certificat, ses épaules en lutrin, sa peau vert-de-grisée qui semble imprégnée par toutes les saintes huiles, et ses oreilles en conques de bénitier.L’instinct était intuitif, l’intelligence réfléchissait et raisonnait.Mais il faut aussi noter que certains pays y sont parvenus dans la crise, une période qui nous permet d’expérimenter un contexte de croissance zéro ou proche de zéro à taille réelle.Quand l’évolution est terminée, chaque coopérant a offert ce triple phénomène : désir, effort, satisfaction.En suivant toujours tout droit et en vous garant des voitures, vous arriverez à comprendre ça.Ces malheureux cherchaient à justifier, à établir sur la raison et la logique, un état social qui est l’expression même de la démence ; à donner des motifs sérieux à l’énorme effort moderne, qui n’a en réalité ni base ni but, et qui ne constitue en somme qu’une colossale déperdition d’énergie.On a cru et déclaré pendant longtemps, et l’on répète encore, que le meilleur moyen d’apporter un remède aux imperfections de l’état présent, est d’éclairer le peuple.L’humanité serait bien vite arrivée à la limite de la séparation des travaux, à la limite du progrès, si elle n’eût pas trouvé un moyen de faciliter les échanges.James n’a pas formulée, mais qui nous paraît tout à fait conforme à l’esprit de sa doctrine.dr arnaud berreby aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Le poète, pour représenter l’univers visible, est bien en dessous du peintre, et pour l’univers invisible, il est bien en dessous du musicien ».Elle peut, il est vrai, aller de l’un à l’autre, et, tour à tour, imaginer un néant de perception externe ou un néant de perception intérieure, — mais non pas les deux à la fois, car l’absence de l’un consiste, au fond, dans la présence exclusive de l’autre.

Share This: