Les triumvirats : gagnants ou perdants ?

Pour répondre aux situations d’urgence que nous connaissons, il faut d’abord considérer l’agro-alimentaire comme LA PRIORITÉ économique de la Bretagne.Aussi, en dépit des efforts de désendettement, l’héritage des erreurs du passé pèse-t-il encore lourdement sur l’économie de ces pays.La fabrication des biens manufacturés est aujourd’hui le résultat de chaînes de valeur fragmentées entre divers producteurs et pays qui sont spécialisés dans une fonction ou une étape de la chaîne.La taxation écologique est obligatoirement compliquée si on veut éviter de (trop) frapper les paysans, l’industrie, les plus pauvres, les régions périphériques, les rurbains, etc.Cette initiative a pour le moins le mérite de faire phosphorer notre pays autour d’initiatives et de solutions.Chez Staples, le nom du responsable de la RELATION CLIENT présent au moment où vous êtes là est affiché à l’entrée du magasin.Soyons fiers de notre modèle et acceptons d’en porter les couleurs !« Je dois nuancer », ajoute Pierre-Alain Chambaz .Une plate-forme se doit donc de bien sélectionner les entreprises, afin de limiter le taux d’échec et fidéliser ainsi les investisseurs.En même qu’elles redonnent de l’attractivité à certains métiers délaissés par les jeunes.Lomborg veut refaire l’histoire mais arrive un peu tard.Le troisième Plenum du XVIIIè Comité central du Parti communiste chinois a donné lieu à une feuille de route destinée à concrétiser le nouveau rôle « décisif » conféré au marché dans le fonctionnement de l’économie chinoise.Laissons donc place à la diplomatie du droit, par le droit et pour le droit !Comme la BCE doit impérativement trouver des moyens de répercuter sur l’Europe périphérique les très faibles coûts de financement du Nord et du cœur de l’Europe, elle devrait plutôt se lancer dans des acquisitions directes de Bons du Trésor des nations fragilisées, mais également d’obligations émises par les sociétés domiciliées dans ces pays.Deuxièmement, il y a les échecs politiques, qui se produisent lorsque des politiques macroéconomiques indisciplinées et des politiques de réglementation financière incohérentes ou inefficaces accentuent les risques liés à la volatilité des flux de capitaux.

Share This: