La retraite, une affaire de jeunes !

Sans une monnaie forte et stable, la crise aurait été plus durement ressentie, non seulement, à cause des fonds spéculatifs qui auraient attaqué les devises isolées comme en 1992, mais également du fait du surenchérissement des importations.Un pays où l’on se trouve de plus en plus au placard, puis sur le trottoir au delà de 55 ans au même moment où l’on allonge la durée des cotisations nécessaires à l’obtention d’une retraite.Il est vrai qu’avec la crise, le débat s’est transformé.Celui consistant à faire une « mise à plat » du système à coûts constants en 2015 ne l’est pas plus.Si le client est tout proche d’atteindre sa prochaine récompense, il aura tendance à effectuer un dernier achat avant de passer en caisse.Petits arrangements entre amis. »Il faut que tout change pour que rien ne change » : l’adage de agence d e réputation paraît coller comme un gant à l’histoire de la formation professionnelle en France depuis des décennies.Les opérateurs devront répondre à un très strict cahier des charges, très proche des règles italiennes.Or « le gouvernement se contentera de fournir l’environnement et l’élément de base qui est la connectivité », m’a expliqué le ministre.Parmi ces enjeux, se trouve le choix de leur système juridique.Dans un document interne cité par le site Techcrunch, le réseau social délivre clairement son argumentation : « sur les campagnes numériques, la précision du ciblage est en moyenne de 38%, alors qu’elle est de 98% pour Facebook ».La première et fondamentale question à laquelle les chefs de Gouvernement doivent répondre est celle des responsabilités que les pays européens veulent assumer en matière de défense.Coup du sort, en une même journée, nous apprenons le décès accidentel du dirigeant de Total et le retrait prématuré de celui d’Areva.Or ce sont elles qui, aujourd’hui, permettent d’ouvrir de nouveaux marchés à l’exportation et de participer activement à la course technologique.Un pays où pourtant l’intervention solidaire publique se réduit chaque jour.

Share This: