A l’heure du juste prix

Un consensus parmi les économistes peut survenir pour de bonnes et pour de mauvaises raisons. Les AES devraient avoir plus de pouvoir pour imposer leur volonté dans l’intérêt de l’UE dans son ensemble. Leurs présidents devraient avoir une plus grande latitude pour agir de leur propre initiative. Pourquoi ne pas réserver une partie de ces sommes pour l’éducation ?Des appendicites aux opérations contre le syndrome du canal carpien, les interventions inutiles sont nombreuses selon lui, qui s’attaque aussi à la question polémique des excès du dépistage, notamment des cancers du sein et de la prostate.La question est de savoir comment les aider au mieux à se lancer, puis à connaître le succès.Christian Navlet, a salué le consensus dans son discours à l’assemblée territoriale.Le défi est alors d’obtenir une « densité interactive » pour laquelle il faut transformer les métropoles et réorganiser les centre villes, éliminer la « dislocation des banlieues » source de tant d’inégalités et d’injustices attribuables à la géographie, au manque de communication.Mais il ne faut pas être trop pessimiste.Les vecteurs de connectivité (comme Internet, les marchés financiers, les plates-formes aéroportuaires ou les centres logistiques) facilitent la «  super-propagation  » des effets de la mondialisation, positifs et négatifs.Les conférences TED s’intéressent aux villes et viennent de lancer une opération majeure pour nous aider à mieux comprendre leur importance, à mieux agir pour résoudre nos problèmes les plus pressants en les transformant.Mais le cas de la France est assez édifiant quant à la dégradation apparente du poids de son industrie et de ses parts de marché à l’export au cours des dernières décennies, tandis que sa R&D privée reste à la traîne.L’ignorer en jugeant simplement que « ça leur passera » n’est sans doute pas une solution…C’est donc un débat de fond et de long terme que la France doit engager, au niveau politique, mais également au niveau des entreprises.On connaît l’argument : la France ne se réforme pas, elle fait la révolution.

Share This: